«Il est une foi»: le transhumanisme, une religion sans verticalité

Le Festival Il est une foi s’est déroulé du 4 au 8 mai 2022, traitant à la fois de la nature et du transhumanisme, de la transition écologique et de l’intelligence artificielle autour du thème «Création Re-Création».

 

Au micro de Marie Cénec, pasteure, et Emmanuel Tagnard, journaliste à RTS religion, quatre intervenants, de quatre confessions et religions différentes, ont été invités à poser leur regard sur les ponts qui lient la nature et le transhumanisme lors de la soirée inaugurale de la 7ème édition des rendez-vous cinéma de l’Eglise catholique romaine à Genève (ECR).
– Michel Maxime Egger est sociologue, éco-théologien d’enracinement orthodoxe. Il se définit comme un apprenti méditant-militant.
– Jacques Arnould est historien des sciences et théologien catholique français (CNES). Il s’intéresse aux relations entre sciences, cultures et religions.
– Inès Safi est une physicienne (CNRS) franco-tunisienne, chercheuse en physique théorique. Elle est co-auteure de deux livres portant sur le dialogue entre sciences et religion en islam.
– Gérard Haddad est ingénieur agronome, ainsi que médecin psychiatre, psychanalyste et essayiste. Son propre parcours psychanalytique le pousse à renouer avec le judaïsme en l’étudiant à la lumière de la psychanalyse.

Retrouvez également une interview avec Michel Maxime Egger pour le Laboratoire de transition intérieure et Nicolas Gluzman pour l’association futurs proches.

  • Autor Myriam Bettens
  • Quelle Cath.ch
  • Lire ici